Allons … Allons … qui feint la surprise ?
« Le sport ennoblit l’Homme » et autres fadaises voilent (mal) la cupidité, les mentalités nationalistes et les impitoyables rivalités d’egos qui s’y éploient.
Oui les compétitions ont certes pu « sublimer » les violences nationalistes… un temps… mais ce temps est révolu et la pestilence des mentalités saute désormais aux yeux de tous.
D’où le vocabulaire et les « éléments de langage » imposés aux médias : « hooligans » faut-il dire pour désavouer les acteurs et exonérer la bestialité du spectacle des nations en guerres « sportives ».
La marseillaise boucherie russo-britannique ne joue que les premières mesures de l’ouverture … ne nous méprenons pas !